Réunion publique sur la sécurité

aReunion Secu routiere2 juillet 2015

Le maire Christian Perrin avait fait de l’amélioration des conditions de circulation et de stationnement l’un des thèmes principaux de la campagne électorale l’an dernier. Les choses ont bien avancé depuis. Sitôt après les élections, une commission sécurité a été mise en place, présidée par Serge Didelot. Elle a travaillé d’arrache-pied un an durant, s’assurant les conseils de professionnels de la sécurité routière et de la signalisation. La commission a formulé des  propositions, présentées et débattues en commission des travaux en préambule du conseil municipal du 19 juin 2015.

Toutes ces propositions ont été présentées aux riverains en réunion publique le 2 juillet dans l’objectif rappelé par Christian Perrin de recueillir leurs réactions et propositions. Dommage qu’il n’y ait eu que peu de monde, une trentaine de personnes au total, mais représentant les 4 villages d’Avancy, Cheuby, Gras et Sainte-Barbe. Serge Didelot a insisté sur la nature des propositions en débat : il s’agit de sécurité partagée, au bénéfice de tous les usagers, automobilistes et piétons.

Quelques principes généraux préludent à toutes les propositions. Affirmer le caractère prioritaire de certains axes, donner de la lisibilité aux carrefours, garantir une sécurité maximale des piétons, notamment celle des enfants sur le chemin de l’école, prévenir du stationnement abusif.

Si toutes ces propositions d’aménagement ont été bien accueillies, elles n’en ont pas moins été largement commentées, débattues, voire critiquées : de la mise en place d’un stop plutôt qu’un « Cédez le passage », de l’emplacement des panneaux, de l’aménagement d’un mini-giratoire, de la pose d ‘un miroir, de ralentisseurs, de la pertinence de certains emplacements de stationnement. Des mesures complémentaires ont parfois été demandées comme l’entretien des haies de thuyas le long des trottoirs.

Reste désormais à la municipalité à mettre en œuvre ces propositions, dans un contexte budgétaire difficile. Si certaines seront faciles à mettre en œuvre (pose de panneaux, marquage au sol), d’autres sont plus lourdes : réalisation de trottoirs, pose de barrières…

Le maire redonnera rendez-vous aux riverains en automne pour étudier dans le détail  la délimitation du stationnement sur voirie, qui se révèle une question des plus sensibles. 

Imprimer